Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Soutien santé au naturel.

Naturopathe hygiéniste & réflexologue plantaire à La Turballe

Si vous n’êtes pas de nature sociable, c’est le moment de sortir de chez vous ! 

Une étude révèle que plus nos relations sociales sont nombreuses, plus certaines structures se développent dans notre cerveau. Depuis de nombreuses années, les neurosciences s’intéressent au lien entre l’anatomie du cerveau et nos interactions avec nos semblables. Les chercheurs ont suivi pendant plus de 6 mois une espèce bien spécifique de singes, les macaques rhésus, dont l’architecture du cerveau est comparable à celle des humains. Ils les ont étudiés dans leur milieu naturel, en liberté. Les chercheurs ont ainsi pu observer leurs interactions avec les partenaires de toilettage et leur place au sein du groupe. Pour terminer leur étude, ils ont analysé les scanners du cerveau de 105 macaques (une majorité d’adultes et un tiers des macaques de moins de 6 ans). Il s’est avéré que plus le singe avait un nombre important d’amis, plus la taille de certaines structures cérébrales était importante. Les résultats ont été particulièrement flagrants sur l’insula antérieure et la partie médiane du sillon supérieur des singes (des parties du cerveau qui régissent l’empathie et la cognition sociale). 
Plus d’excuses pour refuser une sortie !
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35417242
 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article