Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Soutien santé au naturel.

Naturopathe hygiéniste & réflexologue plantaire à La Turballe

Exprimer sa colère rend-il plus colérique ?

La colère est humaine, mais elle peut aussi être source de souffrance. Doit-on la faire taire ? 
Nombreux sont ceux qui pensent que laisser s’exprimer sa colère permet de dissiper les émotions négatives. 
Une erreur selon une étude réalisée par le chercheur Brad J. Bushman, de l’université d’État de l’Iowa : libérer sa colère ne ferait même souvent qu’empirer la situation ! Pour mener à bien cette étude, le chercheur et son équipe ont commencé par critiquer sévèrement les dissertations écrites des 600 étudiants participants. Puis, certains d’entre eux devaient laisser leur colère s’exprimer en cognant fermement sur un sac de boxe. Tous les participants avaient ensuite l’opportunité d’infliger un bruit puissant dans les oreilles de la personne ayant dit du mal de leur dissertation. Surprise : les étudiants qui ont pu exprimer leur furie, en frappant dans le sac, se sont déclarés plus en colère et ont crié plus fort que ceux n’ayant pas eu cette possibilité d’exutoire. Comme a pu le constater l’un des chercheurs, « se laisser aller à évacuer sa colère revient à tenter d’éteindre un incendie avec de l’essence ». En d’autres termes, extérioriser ses sentiments correspondrait un peu à gratter une piqûre de moustique en espérant se soulager. C’est souvent peine perdue !
Source: Geen, R. G., Stonner, D., & Shope, G. L. (1975). « The facilitation of aggression by aggression: Evidence against the catharsis hypothesis. » Journal of Personality and Social Psychology, 31(4), 721–726.
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/1159613

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article