Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Soutien santé au naturel.

Naturopathe hygiéniste & réflexologue plantaire à La Turballe

Obésité : le coupable n’est pas que dans l’assiette !

Une étude affirme que s’investir dans un sport peut s’avérer plus compliqué pour certaines personnes. Pourquoi ? Parce que des gènes précis influencent le plaisir que nous avons à pratiquer un sport, et donc la motivation qui nous pousse à passer à l’action. De même, selon cette étude, des gènes responsables de la régulation de l’appétit, et notamment de l’apparition de la sensation de satiété, seraient déficients chez les personnes en surpoids. L’altération d’une voie neuronale spécifique, impliquant une hormone – la leptine –, entraînerait donc une absence de sensation de satiété. L’identification du génome codant pour l’obésité permettrait ainsi de diminuer significativement cette problématique de surpoids.
Cela dit, tout ne repose pas uniquement sur les gènes ! Les découvertes de la science en matière d’épigénétique nous prouvent qu’un environnement favorable peut influencer rétroactivement l’expression de certains gènes et diminuer l’obésité jusqu’à 40 %. 
Enfin, il va sans dire que les patients en état d’obésité sont pour la majorité en grande souffrance émotionnelle. Et si l’amour de soi faisait aussi partie de l’ordonnance ?
Source: Loos RJF, Yeo GSH. « The genetics of obesity: from discovery to biology » Nat Rev Genet. 2021 Sep 23.
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34556834

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article