Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Soutien santé au naturel.

Naturopathe hygiéniste & réflexologue plantaire à La Turballe

Vouloir être heureux à tout prix : le meilleur moyen de déprimer ?

Être positif tout le temps, voilà une bonne intention. Mais contre toute attente, il se pourrait bien que ce soit le meilleur moyen d’être malheureux ! En effet, si certaines recherches montrent que les personnes heureuses tendent à vivre plus longtemps, on constate que des injonctions trop fortes à être heureux pourraient au contraire s’avérer toxiques. Une récente étude publiée dans le Journal of Positive Psychology s’est penchée sur cette apparente contradiction.
À travers leur recherche, qui a impliqué plus de 500 personnes, les scientifiques ont souhaité connaître l’élément mystère qui pouvait faire passer d’une « positivité utile » à une « positivité toxique ». Et les résultats ne sont pas si paradoxaux : les personnes qui accordent une grande importance à leur bonheur se voient souvent déçues lorsqu’elles rencontrent des difficultés, et l’on retrouve souvent chez elles des symptômes dépressifs. Par ailleurs, les scientifiques ont remarqué que les personnes qui recherchaient le bonheur de manière indirecte (par exemple, à travers des activités qui procurent un sentiment d’accomplissement) avaient des scores de positivité plus élevés. Ne commettez donc pas cette erreur : ne faites pas du bonheur une finalité ! Il semblerait que l’ingrédient mystère ne soit pas la positivité elle-même, mais votre réaction face aux situations inconfortables, avec pour objectif ultime de les accepter plutôt que de les fuir !
Source: Ashley Humphrey, Rebecca Szoka & Brock Bastian (2021). « When the pursuit of happiness backfires: The role of negative emotion valuation ». The Journal of Positive Psychology.
https://www.researchgate.net/publication/350060693_When_the_pursuit_of_happiness_backfires_The_role_of_negative_emotion_valuation

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article