Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Soutien santé au naturel.

Naturopathe hygiéniste & réflexologue plantaire à La Turballe

Pollution lumineuse et cancer de la thyroïde

Les citadins vivant dans des régions ayant des niveaux élevés de lumière artificielle extérieure la nuit peuvent faire face à un risque plus élevé de développer un cancer de la thyroïde. 
Etude portant sur 464371 adultes américains âgés de 50 à 71 ans, les chercheurs ont analysé les données d'imagerie satellitaire pour estimer les niveaux d'éclairage nocturne aux adresses résidentielles des participants, avant d'examiner les bases de données du registre national du cancer pour identifier les diagnostics de cancer de la thyroïde jusqu'en 2011. Sur les participants suivis pendant en moyenne 12,8 ans, 856 cas de cancer de la thyroïde ont été diagnostiqués. Les chercheurs ont constaté que les participants appartenant au groupe où la lumière artificielle nocturne était la plus élevée présentaient un risque 55% plus élevé de développer un cancer de la thyroïde.
La principale hypothèse évoquée par les chercheurs est une perturbation des rythmes circadiens, autrement dit de l'horloge interne, perturbation qui fait le lit de divers types de cancer.
Une autre pointe du doigt l'inhibition de la mélatonine par la lumière artificielle nocturne.
Principe de base de la santé naturelle : se coucher avant 23h, sans appareil électrique à la tête de lit, et dans le noir complet...
D. Zhang, P James, R. R. Jones et ai. dans Cancer, février 2021.
https://acsjournals.onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/cncr.33392

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article