Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Soutien santé au naturel.

Naturopathe hygiéniste & réflexologue plantaire à La Turballe

Hypertension : le traitement doit-il vraiment être automatique ?

Traiter des patients moyennement hypertendus (140/90 - 159/99 mm Hg) sans autre facteur de risque cardiovasculaire exposerait à des effets indésirables sans bénéfice en termes de survie et de santé cardiovasculaire selon une étude britannique parue dans le JAMA Internal Medicine.
Voilà une étude qui ne va pas vraiment dans le sens des recommandations de prise en charge de l’hypertension. Traiter les patients moyennement hypertendus à faible risque cardiovasculaire exposerait à davantage de risques que de bénéfice.
Cette étude de cohorte longitudinale est basée sur l’analyse des données de santé de 38.286 patients britanniques âgés de 18 à 74 ans, indemnes de toute maladie ou antécédents cardiovasculaires, et ayant une HTA comprise entre 140/90 et 159/99 mm Hg. Chaque patient traité dans l’année suivant le diagnostic entre 1998 et 2015 a été comparé à un patient témoin non traité et les auteurs ont pris en compte les taux de mortalité, d’événements cardiovasculaires et les effets indésirables survenus chez l’ensemble des participants.
Au total, 19.143 personnes ont reçu un traitement anti-hypertenseur (âge moyen de 55 ans et 56% de femmes), et autant de personnes témoins de profil similaire ont été incluses. Sur une durée de suivi médiane de 5,8 ans (2.6-9.0), les auteurs n’ont pas constaté de bénéfice significatif en faveur des traitements en termes de mortalité et de santé cardiovasculaire. Par contre le risque d’hypotension était augmenté de 69%, de malaise de 28% et d’atteinte rénale aiguë de 37%.
Les auteurs appellent donc les médecins à la prudence lors des prescriptions, jugeant qu’elles ne devraient pas forcément être systématiques chez ces patients.
https://www.mediscoop.net/index.php?pageID=45caf03acd64af301eb96ec09320ba45

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article